Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. (Apocalypse 3:15-17)

 Les chrétiens tièdes boivent probablement moins d’alcool et jurent moins que la moyenne, mais à part cela, ils ne sont pas vraiment différents de l’incroyant typique. Ils considèrent leurs vies PARTIELLEMENT sanctifiée ; mais ils ne sauraient être plus dans l’erreur. Ils se disent : « je suis un Chrétien, mais, en fin de compte … je suis humain. » Matthieu 23:25-28, Luc 14:34-35

 Les chrétiens tièdes vont à l’église assez régulièrement ou de temps en temps. Ils font ce qu’ils croient qu’on s’ATTEND d’eux, étant donné que « de Bons Chrétiens » le font, donc ils y vont. Ésaie 29:13. Ce sont les membres qui servent le moins possible, donnent le moins possible et aiment Dieu le moins possible. Les Chrétiens tièdes sont satisfaits où ils sont et RÉSISTENT à l’appel du Seigneur de s’approcher davantage de Lui. 

 Les chrétiens tièdes ont tendance à choisir ce qui est populaire plutôt que ce qui est juste quand ils sont en situation de conflit. Ils désirent aller autant à l’église qu’à l’extérieur de l’église; ils se soucient davantage de ce que les gens pensent de leurs actions (comme la fréquentation des églises et leurs dons) que de ce que Dieu pense vraiment de leurs cœurs et de leurs vies. Les tièdes sont ceux qui prétendent connaître Dieu, mais dans les faits, ils agissent comme s’Il n’existait pas. Ils peuvent aller à l’église, mais leur religion est celle des Pharisiens. Ils peuvent prétendre être des Chrétiens, mais leurs cœurs sont inchangés et leur hypocrisie dégoûte le Seigneur car ils se tiennent constamment sur la clôture, et ne balancent ni d’un côté, ni de l’autre. Luc 6:26, Apocalypse 3:1, Mattieu 23:5-7 4.

 

 

 Les chrétiens tièdes ne veulent pas vraiment être délivrés de leur péché; ils veulent seulement être sauvés de la pénalité de leur péché. Ils NE DÉTESTENT PAS véritablement le péché et ne sont pas vraiment désolés pour cela; ils sont simplement désolés parce que Dieu va les punir. Les chrétiens tièdes ne croient pas vraiment que cette nouvelle vie que Jésus leur offre soit meilleure que leur ancienne nature pécheresse. Jean 10:10, Romains 6:1-2.

 Les chrétiens tièdes sont touchés par les histoires de gens qui font des choses radicales pour Christ, pourtant ils ne feront personnellement jamais rien de tel. Ils supposent que cette conduite n’est que pour des Chrétiens « EXTRÊMES », pas ceux qui font partie de la moyenne. Les chrétiens tièdes appellent « radical » les chrétiens qui agissent en simples disciples de Jésus-Christ. Jacques 1:22, Jacques 4:17, Matthieu 21:28-31

  Les chrétiens tièdes partagent rarement leur foi avec leurs voisins, collègues, ou des amis. Ils ne veulent pas être rejetés, ils ne veulent non plus rendre les gens inconfortables en parlant de choses indiscrètes comme la religion. Ils ne veulent surtout pas subir la persécution. 

Matthieu 10:32-33

 Les chrétiens tièdes mesurent leur moralité en se comparant au monde SÉCULAIRE. Ils sont satisfaits d’eux tandis alors qu’en fait, ils ne sont pas consacrés pour Jésus et de ce fait, ils ne sont nullement différents des païens. Luc 18:11-12

 Les chrétiens tièdes disent qu’ils aiment Jésus et Il est, en effet, une partie de leurs vies, leur argent et leurs pensées, mais ne lui permettent pas de CONTRÔLER leurs vies. Luc 9:57-62

 Les chrétiens tièdes aiment Dieu, mais ils ne l’aiment pas de tout leur cœur, de toute leur âme et de toute leur force. Ils vous diraient certainement qu’ils essayent d’aimer Dieu autant qu’Il le demande, mais que cette sorte de dévotion totale n’est pas vraiment possible pour la personne MOYENNE; ce sont seulement les pasteurs, les missionnaires et les radicaux qui y arrivent. Matthieu 22:37-38

 Les chrétiens tièdes aiment les autres, mais ne chercheront pas à aimer les autres autant qu’ils s’aiment eux-mêmes. Leur amour pour les autres est typiquement concentré sur ceux qui les aiment en retour, comme les membres de la famille, des amis et des autres personnes avec qui ils sont unis. Il reste donc bien peu d’amour pour ceux qui ne peuvent pas les aimer en retour, et encore moins pour ceux qui les affrontent intentionnellement, ou dont les enfants sont de meilleurs athlètes que les leurs, ou avec qui les conversations sont maladroites ou inconfortables. Leur amour est fortement conditionnel et très sélectif. Matthieu 5:43-47, Luc 14:12-14

 Les chrétiens tièdes pensent à la vie sur la terre beaucoup plus qu’à l’éternité dans le ciel. La vie quotidienne est surtout concentrée sur la liste des tâches d’aujourd’hui, leur horaire de la semaine et les vacances du mois prochain. Rarement, font-ils référence au monde à venir.         Philippiens 3:18-20

 Les chrétiens tièdes ne vivent pas par la foi; leurs vies sont structurées ainsi ils n’ont jamais à. Ils ne font pas confiance à Dieu si quelque chose d’inattendu arrive – ils ont leur compte d’épargne. Ils n’ont pas besoin de Dieu pour les aider – ils ont leur plan de retraite en place. Ils ne se confient pas vraiment dans le Dieu vivant pour leur vie – ils désirent vivre la vie qu’ils ont planifiée. Ils ne dépendent pas de Dieu sur une base quotidienne – leurs réfrigérateurs sont pleins et, pour la plupart, ils sont en bonne santé. La vérité est que leurs vies ne seraient pas différentes s’ils cessaient soudainement de croire à Dieu. Luc 12:16-21Mais notre Seigneur est miséricordieux et très patient. Il est toujours prêt à recevoir, même le Chrétien le plus tiède, s’il vient à Lui avec un cœur repentant.

  • Amen Denis et ça devrait être le désir de tout croyants.

    Bénédiction.

  • philippe

    Je me retrouve dans ces descriptions de la tiédeur. ö Jésus, ouvre-moi les yeux de l’âme et du coeur pour mettre en fuite mes ténèbres

    • En luc 18 : 13 Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.
      18 : 14Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

      Bonjour Philippe,

      Je pense que tu est comme ce publicain.

      Paix à toi.

  • — La chair est faible ? Elle devrait être MORTE ! Faible, elle influence encore nos vies, mais morte, elle laisse toute la place à l’Esprit ! L’as-tu vu ainsi ?